• Bienvenue sur emlyon forever !

    Le portail des diplômés d'emlyon business school

  • Tesla x emlyon business school

    Le 6 décembre à Lausanne
    Rendez-vous dans la rubrique "événements" du site

  • TOKYO | Annual Gathering

    December 6th
    For more information go to the "Events" tab on the website

Diane Lenne (WAP) : « j'aime l'idée d'expérimenter quelque chose de nouveau dans son métier, dans son projet, sa vie, de l'adopter, et enfin, de se remettre à chercher ! »

Nov 10, 2017

A la fois étudiante (Programme Grande Ecole) et professeure à emlyon business school, Diane Lenne a créé une méthodologie d'apprentissage par les pairs, et en a fait une start-up depuis qu'elle est diplômée. C’est ainsi qu’en né WAP. Mais qu’est-ce que WAP exactement ? Comment cette pédagogie a vu le jour ? La réponse en interview.

Quelle a été la genèse de Wap Diane?

Pendant mes études, je m’engage dans une startup sociale. Mon travail est de repérer les innovations positives dans le monde pour les communiquer aux quotidiens et générer de l'impact positif. Cette expérience me donne envie d'agir pour que l'éducation soit au service de la résolution des problèmes de société. J'expérimente des méthodologies comme Design for Change et Design Thinking. Pour les mêmes raisons, je m'immerge dans de véritables fabriques à projets innovants, alors nommés fab labs, makerspaces, hack space... Pour moi, leur vraie force est leur culture d'apprentissage entre pairs. C’est ainsi qu’à emlyon business school je découvre le concept d'entreprises libérées qui m'intrigue et que j'explore. Pour moi, cela veut implique de rendre les individus plus autonomes, capables d'apprendre par eux-mêmes,  ce qui ne peut se faire dans les pairs.

Quel soutien as-tu reçu au sein de ton école pour créer WAP ?

Je passe l'été à écrire mon cours basé sur l'apprentissage entre pairs. A la rentrée,  je le propose à la direction. Le directeur académique Thierry Picq m'a tout de suite soutenue, en disant : "allez, on essaie !". Quelques semaines après, nous avons envoyé un mail d'invitation à toute la promo pour les inviter à s'inscrire à une innovation pédagogique. C’est ainsi que tout a débuté !

Comment s’est déroulée l’étape d’« étudiant-professeur » au sein d’emlyon business school ?

Beaucoup d'émotions ! J'étais stressée à l’idée de me retrouver seule à la conférence de lancement, mais finalement, plus de 100 étudiants étaient présents. De nouveau, à mon premier cours, j'avais peur de ne pas être légitime auprès de mes pairs, mais ce n'était pas le cas. Certains étudiants m'ont dit avoir eu un déclic,  que le processus leur a aidé à prendre conscience et confiance dans leurs propres ressources. En ce qui me concerne, j'ai appris énormément de mes pairs autant, peut-être davantage qu'eux ont appris de moi !

Quel rôle pour les professeurs si l’apprentissage est géré par des pairs ?

Les professeurs deviennent facilitateurs. Ils posent les règles du jeu et les valeurs  (contribution, bienveillance, sens & utilité). Ils s'assurent de créer une ambiance où les étudiants se trouveront dans un flow.  Ils embarquent et donnent envie d'apprendre par des objectifs ambitieux et enthousiasmants. Ce sont eux aussi qui guident les participants du processus d'apprentissage. Leur rôle est de poser les bonnes questions, d'accompagner dans la recherche de ressources, la structuration du contenu, la transmission auprès des pairs et l'application concrète. Ils assurent la fluidité et le dynamisme des interactions et proposent de nouvelles méthodes de transmission si besoin.

Etre une Early maker, cela signifie quoi pour toi ?

Au sens propre, j'ai passé beaucoup de soirées dans les makerspaces  pour construire mes premiers prototypes de kits de pédagogie de pairs, notamment à découper mes cartes au laser. Au sens figuré, j'aime l'idée d'être toujours en prototype soi-même, d'expérimenter quelque chose de nouveau dans son métier, son projet, sa vie, de l'adopter au quotidien, et enfin se remettre à chercher. Pour un entrepreneur, cela signifie essayer, développer une innovation de la production jusqu'au marché, puis devenir à nouveau un "early maker".

Quelle personnalité t’inspire ?

Voltaire, j'ai toujours été très inspirée par sa lutte pour la tolérance et la liberté de pensée. En étudiant mieux le personnage, on découvre que ses œuvres sont le récit de sa propre vie. J'aime sa personnalité entière, contradictoire, conquérante, énervante peut-être,  mais tout sauf ennuyeuse.  

Ton meilleur souvenir en tant qu’étudiant d’emlyon business school ?

Un de mes meilleurs souvenirs a été de participer à la compétition sportive du Raid Hannibal. Parcourir 150 km, 9000 m de dénivelé en 4 jours, à pied et en VTT. Notre équipe, s’était démenée pour réunir les fonds pour financer la participation grâce à une campagne de crowdfunding :)  Nous avons franchi toutes les épreuves dans l'entraide et le soutien mutuel, qui nous a valu le prix de la meilleure équipe.  On m'a remis le prix courage pour être allée jusqu'au bout malgré mes blessures au pied. Ce ne serait jamais arrivé sans mon équipe qui m'a soulevée sur les derniers mètres afin que je franchisse la ligne d'arrivée.

Suivre WAP sur Facebook et Twitter

Diane Lenne (WAP): "I like to ​​experiment with new things in my job, project, and life and then once I have adopted them, I look for the next new thing!"

As both student and professor at emlyon business school, Diane Lenne has created a peer-learning methodology, and since graduating, she set up WAP. But what exactly is WAP?

Diane, how did WAP come into being?

During my studies, I joined a social start-up. My job was to identify positive innovations around the world and to create daily news items about them, generating a positive impact. This experience made me want to inspired me to make a move to place education at the heart of solving society’s problems. I experimented with methodologies like Design for Change and Design Thinking. I also immersed myself in the creation of innovative projects, or fab labs as they are called, makerspaces, hack spaces etc. For me, their true strength is their peer learning culture.

What support did you receive from your school to create WAP?

I spent the summer writing my peer learning course. At the beginning of the school year, I pitched it to the directors. The Academic Director Thierry Picq immediately supported me, saying "Let’s give it a try!". A few weeks later, we sent an invitation via e-mail to the whole year, inviting them to register for an educational innovation. That is how it all started!

How did you go from student to teacher within emlyon?

Under a lot of stress!  I was worried I’d be all alone at the launch, but in the end, over 100 students turned up. Again, in my first class, I was afraid that I would not seem credible to my peers, but that was not the case. Some students told me they had an epiphany moment, that the process helped them to become aware of and trust in their own resources. As far as I'm concerned, I have learned so much from my peers; as much, if not more, than they have learned from me!

What role do the teachers play if the learning is peer-led?
The teachers become facilitators. They set the rules and values ​​(contribution, benevolence, meaning and usefulness). They create an atmosphere where students can get into a flow. They set ambitious and enthusiastic goals. They also guide the participants in the learning process. Their role is to ask the right questions, to help the students to find resources, to structure content, to share information among their peers and to apply their findings. They ensure fluid and dynamic interactions and suggest new ways of passing on information, if necessary.
Was does being an Early Maker mean for you?
Literally spending many evenings in the makerspaces to create my first prototypes of peer pedagogy kits, including using a laser cutter to make my cards. Figuratively, to me it means that we are all always in a prototype phase as individuals. I like to ​​experiment with new things in my job, project, and life and then once I have adopted them, I look for the next new thing! For an entrepreneur, this means testing and developing an innovation, from production to market, and then going back to the "early maker" stage again.
Who inspires you? 

Voltaire, I have always been very inspired by his struggle for tolerance and freedom of thought. By studying the character better, we discover that his works are the story of his own life. I love his whole personality, contradictory, conquering, annoying perhaps, though anything but boring.

What is your best memory as an emlyon business school student?

One of my best memories is taking part in “Raid Hannibal”. Racing 150 km up 9000 m over 4 days, on foot and by mountain bike. Our team used a crowdfunding campaign to raise enough money to take part :) We got through the ordeal thanks to our mutual support, which earned us the prize for the best team. I was given the “Courage Prize” for going to the end despite an injured foot. I could never have done it without my team carrying me the last few metres across the finish line.

 

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.